04 78 19 16 16
Sélectionner une page

Sites internet à bas prix : que se cache-t-il derrière ?

avril 6, 2021

Si vous avez consulté plusieurs prestataires en prévision d’une création de site internet, vous avez peut-être déjà été confronté à des grosses différences de prix entre les devis. En effet, vous pourrez aussi bien tomber sur des offres de sites web allant de 0€ jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Il n’est donc pas toujours évident de s’y retrouver.

IML Communication vous énumère 5 choses à savoir pour mieux décrypter un devis de site internet ! Et on vous explique aussi surtout ce qu’il se cache derrière un site internet à bas prix.

1. Identifier précisément tous les coûts d’un site internet

Quoi qu’il arrive, un site internet représente un ensemble de coûts. Coût de développement, de création graphique, c’est bien souvent là-dessus que peut jouer la différence entre deux prix. Mais au-delà du site lui-même, des dépenses quasi-obligatoires en découlent. Les sites internet à bas prix ne comprennent pas toujours tous les éléments indispensables à leur bon fonctionnement. Voici ce qui pourrait être à votre charge si toutefois rien n’est mentionné dans votre contrat :

  • Le nom de domaine : il s’agit de l’indispensable « monsite.fr ». Le prix se situe généralement autour d’une dizaine d’euros par mois.
  • L’hébergement : indispensable lui aussi pour stocker tous les fichiers de votre site. Le prix varie en fonction de votre offre. Il peut parfois aussi comprendre la gestion de votre système de messagerie.
  • La maintenance : pas forcément obligatoire, mais vivement recommandée pour veiller à ce que votre site reste en bonne santé. Il est important d’effectuer de temps en temps des mises à jour de sécurité pour diminuer le risque d’attaques sur votre site. Annuellement, cela peut vous revenir à quelques centaines d’euros.

Cela dit, le fait de payer soit même son hébergement et son nom de domaine n’est pas forcément une mauvaise chose. On vous explique pourquoi.

2. Qu’en est-il de la propriété intellectuelle d’un site internet ?

Les sites internet à bas prix peuvent ne pas complètement vous appartenir. Certains prestataires web peuvent ne pas vous laisser la main sur le nom de domaine ainsi que sur les fichiers du site en lui-même. Vous pourriez rencontrer quelques petits soucis par la suite. En effet, si un jour, vous souhaitez récupérer les fichiers de votre site, votre nom de domaine, ou bien même l’accès à votre hébergement, votre prestataire peut-être en droit de vous refuser cette requête. Tout dépend des termes du contrat que vous avez signé. Soyez donc vigilant au moment de la signature.

Nous vous conseillons donc de toujours être propriétaire de votre nom de domaine et de votre hébergement. Achetez donc tout le nécessaire en votre nom. Vous pourrez par la suite ajouter des utilisateurs « accès techniques ». De cette façon, votre prestataire web pourra procéder à la mise en ligne de votre site sans encombre. Il n’aura seulement pas accès à la partie facturation.

3. Un site internet à 0€, vraiment ?

Si un site à 0€ paraît être une bonne affaire, il est généralement accompagné d’un abonnement mensuel avec ou sans engagement. C’est plutôt logique, puisqu’un site internet engrange forcément des coûts. Sur le long terme, cela peut vous revenir plus cher que si vous aviez payé votre site normalement. Par écho avec le paragraphe précédent, on pourrait comparer ces contrats à des contrats de location. Le jour où vous déciderez d’arrêter de payer, votre site cessera d’exister. Vous n’aurez pas non plus la possibilité de récupérer votre nom de domaine puisque vous n’en n’êtes pas propriétaire. Il ne s’agit là pas d’une vérité générale, mais nous vous recommandons de bien vous renseigner sur les droits de votre site avant de vous engager.

4. Des sites pré-faits pour limiter les coûts ?

Comme dit précédemment, le développement d’un site internet demande du temps. Qui dit temps, dit main d’œuvre à rémunérer. Plus un site est complexe et demandera du temps de développement, plus son prix augmentera. C’est pour ces raisons que certaines agences ont développé des modèles « types » de sites web. S’ils représentent un gain de temps pour le prestataire et par conséquent des économies pour vous, sachez qu’ils peuvent présenter certaines limites (design, fonctionnalités, référencement…). Oubliez donc l’aspect 100% personnalisation. D’autres entreprises pourraient avoir un site extrêmement ressemblant au vôtre. De plus, contrairement à un site développé spécifiquement, un site pré-fait peut-être plus difficile à faire évoluer par la suite. Est-ce une mauvaise chose ? Pas forcément. Ces offres permettent avant tout aux entreprises avec peu de budget d’être tout de même présent sur internet. Bien sûr, libre à vous de prendre ce parti ou non. Il faut simplement que vous définissiez vos priorités.

Sites internet à bas prix : des sites pré-faits pour limiter les coûts ?

5. Sites internet à bas prix : lisez bien toutes les petites lignes !

Veillez à ce que le prix affiché corresponde bien au prix que vous devrez payer. Quelques fois, certains prestataires peuvent vous présenter un prix après « aides », ou après « remises ». Des remises que vous ne pourrez obtenir qu’après avoir monté un dossier auprès d’un organisme externe (comme la Région par exemple). D’ailleurs, si vous êtes commerçant, la région AURA prolonge ses aides en 2021 pour développer votre commerce en ligne. Cependant, rien ne vous garantit au départ que vous êtes bien éligible à ces aides. Dans tous les cas, ce n’est pas le prestataire qui vous fait la remise et vous devrez donc lui payer le prix d’un site classique.

IML Communication vous accompagne dans votre projet de site web

En conclusion, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises pratiques. Les sites internet à bas prix ne sont pas forcément des mauvais paris. Il faut néanmoins être conscient de ses différences par rapport à un site plus cher. En fonction de vos priorités et du degré d’éléments que vous souhaitez déléguer, vous pourrez trouver le prestataire qui vous correspond. Le tout est d’être bien informé sur ce que l’on achète et sur ce que cela engage.

En attendant, si vous souhaitez un regard neuf sur votre projet de site web, n’hésitez pas à faire plus ample connaissance avec notre équipe digitale ! Nous avons développé 4 offres de sites internet en fonction de vos exigences, dont une solution de drive et de click and collect, adaptée aux budgets des commerçants et des producteurs ! Tous nos devis sont transparents, et on vous explique précisément chaque ligne avant qu’il ne soit signé.

Découvrez nos autres articles :

Quels réseaux sociaux pour ma mairie ?

Quels réseaux sociaux pour ma mairie ?

En développant la communication de votre village sur internet, vous envoyez à vos citoyens l’image d’une commune moderne, jeune, dynamique qui vit avec son temps.
En tant que maire, ou chargé de communication dans une mairie, vous vous demandez peut-être par quoi commencer ? Et bien sachez que les réseaux sociaux pour les mairies constituent un bon premier palier à franchir vers une commune bien digitalisée !

Comment faire vivre une association sur internet ?

Comment faire vivre une association sur internet ?

Vous êtes chargé de communication dans une association sportive, culturelle, humanitaire ou caritative ? Vous vous demandez comment dynamiser la communication de votre association ? L’année 2020 nous a prouvé que malgré la distance, internet peut être la clé pour communiquer et maintenir le contact avec les gens.